L’Homme qui plantait des arbres

L’Homme qui plantait des arbres

L'Homme qui
time 16 h 00 min

13 mai 2018

To

22 juillet 2018

L’HOMME QUI PLANTAIT DES ARBRES

SPECTACLE POUR SPECTATEURS EN MOUVEMENT

D’après l’œuvre de JEAN GIONO
Mise en scène STELLA SERFATY
Avec OMBLINE DE BENQUE – marionnettiste et plasticienne & STELLA SERFATY comédienne
Direction de jeu FRANÇOIS FRAPIER

Une superbe fable écologique et humaniste. Ce récit nous montre que, par de petits gestes quotidiens, des femmes et des hommes trouvent des solutions accessibles pour préserver la nature et que ces personnes ce peut être vous, ce peut être moi !

 

TELERAMA TTT

La sève de la vie
Par sa simplicité et son humanisme, “L’Homme qui plantait des arbres” s’adresse à tous. C’est l’un des rares textes qui, par sa profondeur, devient intemporel. (…) L’histoire est celle d’un berger. Opiniâtre, il plante des arbres. Infatigable, il transforme un pays aride et désolant en un pays vert où l’espoir renaît.

Pas de gradins, pas de scène
Sur un plateau, très proches du public, deux interprètes : la comédienne Stella Serfaty (également metteuse en scène) porte le texte de sa voix claire et précise, pendant que la plasticienne et marionnettiste Ombline de Benque installe un univers visuel composé de bouts de bois recyclé (brindilles, planches) et de mottes d’argile. Dans ses gestes lents se lisent sérénité et persévérance.

“Constance dans la grandeur d’âme”
Ici, pas de gradins, pas de scène. Pas de décor grandiose, pas de grandiloquence. Juste le texte et la matière, l’écoute et le regard. Le public, après avoir construit sa propre assise en carton, forme une ronde autour de l’installation plastique, qui se crée à vue et au fur et à mesure de l’histoire. Alors que le paysage se modifie, la marionnette de bois qui figure le berger se complexifie, grandit. Au long du spectacle, la narratrice sollicite enfants et adultes (déplacement, distribution de glands, d’eau…), qui restent ainsi actifs, attentifs.

Par sa simplicité, le spectacle s’adresse à tous. Il fait résonner cette fable écolo et humaniste en regard de l’actualité (déforestation, raréfaction de l’eau…). Et croire qu’il peut exister en un seul homme autant « de constance dans la grandeur d’âme et d’acharnement dans la générosité » fait un bien fou. Françoise Sabatier-Morel.

DATES À VENIR

13 Mai 2018, 16H – Parc de la Poudrerie, Vaujours (93)

16 Mai 2018, 10H & 17H – Médiathèque Aimé Césaire, Amboise (37)

17 Mai 2018, 20H30 – Centre de formation Benoit Frachon, Gif-sur-Yvette (91)

20 mai 2018, 14H30 & 17H30 – Fête des Batons, St Laurent des Batons (24)

23 mai 2018, 10H & 15H – Communauté de communes du Grand Tarn et Garonne, Labastide-st-Pierre (82)

31 mai 2018, 14H – Maison de Quartier des Champs Elysées, Evry (91)

27 juin 2018, 18H30 – Le 116, Montreuil (93)

30 Juin 2018, 18H30 – Médiathèque Municipale J. de Bourbon Busset, Ballancourt (91)

13 au 22 Juillet 2018, 11H – Jardin du Musée Voulan, Avignon (84) – FESTIVAL OFF

* représentations supplémentaires les 14 et 21, 17H30*